PHILO-ACTUALITE-CONSCIENCE

13 mai 2010

La Saison des polyamours

En pleine polémique sur la burqa, pour mettre en place une nouvelle atteinte à la Liberté d'expression en France (condamner ceux qui exploitent les femmes : OUI, mais laisser la liberté personnelle aux femmes !!!), alors que ce sont les difficultés économiques qui préoccupent le plus les français, actuellement, il est important de prendre conscience que la Liberté d'ETRE est le bien le plus précieux, que la France avait cherché à instaurer, au siècle des lumières...

Pour le XXIe siècle, il semble que le carcan traditionnel du mariage et du couple, commence à se lézarder et laisser la place à plus de liberté, à la reconnaissance que l'être humain est naturellement porté à aimer successivement plusieurs personnes au cours de sa vie, et même à pouvoir en aimer plusieurs parallèlement, sans que ce soit anormal.

Le nombre de divorce a nettement progressé, le nombre d'unions libres également, le fait qu'être marié et avoir un amant ou une maîtresse, est largement répandu, montre que respecter la nature humaine c'est lui accorder plus de liberté, c'est s'ouvrir aux différences, c'est savoir respecter ceux qui nous sont différents...

Dans cette orientation, nous constatons qu'un mouvement de polyamours se développe un peu partout, dans les pays développés (aimer plusieurs personnes en même temps, en pleine connaissance pour chacun(e), en se respectant).

Jacques Attali écrit dans "Amours" paru aux Editions Fayard : "Le XXIe siècle sera celui de l'amour multiple, de la polyunion, de la polyfidélité, du polyamour".

Guilain Omont, créateur du site http://amours.pl/, constate que les polyamoureux sont réfractaires au cloisonnement des genres. Et du cloisonnement des genres à celui des normes amoureuses, il n'y a qu'un pas, rejeté par ces nouveaux amoureux de la vie...

Roses8


28 janvier 2010

Selon l'administration Besson, tous les français ne sont pas égaux !

Prouver qu'on est français, pour faire renouveler ses papiers d'identité, telle est la monstrueuse constatation que fait une partie de la population française, actuellement.

Alors qu'ils sont français depuis 5, 10, 15 voire 50 ans, l'administration française se permet de créer le discrédit et la discrimination, envers une partie de la population française, dont les parents sont nés à l'étranger, mais sont devenus français en toute légalité et en tout respect des lois de ce pays, il y a fort longtemps.

Alors qu'aucune loi ne permet de retirer la nationalité française, à un français détenteur de papiers d'identité depuis des années, l'administration se permet de trier les français en catégories plus ou moins respectables, selon l'origine de naissance des parents, obligeant ces français à répondre à des questionnaires particuliers.

C'est le relent d'une mentalité odieuse, raciste, discriminante, à l'égard de tout ce qui vient de l'étranger, comme s'il y avait de vrais et de faux français, alors que ce pays est le fruit d'un brassage permanent d'individus venus de tous horizons, depuis sa création.

C'est le rappel des discriminations envers certains français, vécues lors de la dernière guerre mondiale.
Ce sont des comportements odieux et condamnables, qui participent des actions actuelles concernant l'identité nationale et le traitement musclé envers les immigrés et les étrangers (Voir la mise en rétention des étrangers accostés en Corse et rapidement libérés par tous les tribunaux saisis, pour non respect des lois français, par l'administration Besson).

C'est devant la justice que devrait être mené chacun des fonctionnaires qui se permettent d'agir ainsi, dans le cadre du renouvellement des papiers d'identité, pour les rendre responsables personnellement de leurs actes, quelques soient les ordres reçus, car on reste responsable de ses actes, en tout temps, en tant qu'être humain.

IMG_0633

23 décembre 2009

Joyeuses Fêtes conscientes !

La conférence de Copenhague sur les enjeux climatiques pour l'avenir sur Terre, permet de reposer le soucis de notre impact sur notre environnement.

Alors que nous faisons soit-disant partie des pays "civlisés", nous avons une emprunte polluante sur notre planète largement 5 fois plus forte que les habitants de certains des pays soit-disant "sous développés".
Eux, pour une bonne partie, vivent en respect avec la nature qui les entoure, prélève dans celle-ci le strict nécessaire qui leur faut, pour se nourrir, exister ensemble et partager ce qui se trouve autour d'eux.

Ceci ne les empêche pas de vivre heureux, d'avoir du bonheur dans le coeur, d'avoir des tendresses et regards complices avec ceux qu'ils aiment et de remercier la nature et le ou les créateurs, pour leur donner cette paix.

Nous, à l'approche des Fêtes, il nous faut des lumières, des guirlandes partout, des débauches de cadeaux, d'emballages, des virtuailles à profusion, qui vont générer une pollution, sans doute la plus forte de l'année, vis à vis de la planète, pour chacun des individus des pays "civilisés" !

Alors, peut-être est-il bon, à cette occasion, de nous penser par rapport à d'autres (Inuits, Buchmens, Cayapos, Imbas...), sans soucis de vouloir vivre comme eux, mais en ayant conscience de notre immorale vie polluante, afin de revenir doucement à une implication plus respectueuse, plus "humaine" et plus responsable, vis à vis de notre planète et de la vie qu'auront nos enfants et petits-enfants, dans quelques années !!!

Allons voir les films de nature, comme Loup et comme d'autres, pour nous ressourcer à ce qui est cette magnifique planète Terre, qui fut un Paradis, que nous dégradons trop rapidement, et que nous devrions respecter pour qu'elle redevienne un Paradis.

Bonnes Fêtes conscientes à tous !!!

PresAbbaye

13 novembre 2009

I have a dream : S.E.L. au lieu de capitalisme !

J'ai fait le rêve, qu'au jour du 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin (chute du communisme), suite à la crise financière, à la crise économique et à la crise sociale actuelle, la chute du capitalisme s'active, lui qui repart de plus belle, dans la production des bénéfices des banques, des grandes sociétés, au détriment des ouvriers, des cadres, des chomeurs, des retraités...

Il me semble temps de remplacer l'exploitation de l'homme par une poignées de nantis et politiciens en tout genre, par la généralisation des S.E.L., pour reconnaissance des richesses de chaque individu (humain : issu de l'humus - tous égaux), permettant à chacun d'offrir ses talents, ses passions, ses compétences et connaissances, en échange des besoins et services utiles à une vie agréable et respectueuse.

Remplaçons, petit à petit, l'argent, qui est le label de base du capitalisme, par l'échange de nos trésors listés ci-dessus, les uns avec les autres, mettant ainsi à l'écart, les dépendances financières majeures, qui nous poussent à nous prostituer dans un travail nécessaire, pour gagner de quoi vivre...

Tant que nous ne changerons pas cette acceptation du fonctionnement du capitalisme, nous l'entretiendrons et nous le soutiendrons, avec tous ces excès, toutes ces exploitations, toutes ces inhumanités !

Pour changer ce monde, vers un monde respecteux et pacifique, il faut avant tout que nous nous changions, nous-mêmes !!!

Automne_JdP_LeMans_2

22 octobre 2009

Prix Nobel de la paix 2009 : une Honte !

Alferd Nobel doit se retourner dans sa tombe, suite à la nomination de Barak Obama, chef de l'une des plus grandes armées du monde, président de l'un des pays les plus dotés en armement, dont en bombes atomiques, comme Prix Nobel de la Paix 2009 ! C'est un non respect flagrant de son testament !

Alors que ce prix a, jusqu'à présent, toujours été attribué à des personnes ayant oeuvré effectivement et avec énergie pour la Paix mondiale, pour la première fois de l'histoire de notre humanité, c'est un chef de guerre en exercice, qui est à la tête de deux guerres en cours, une en Irak et une en Afghanistan où il vient de renforcer les effectifs militaires, par deux fois, depuis le début de 2009, qui vient d'être nommé !

Pour marquer la communauté internationale et le comité des prix Nobel, des Prix Nobel de la Paix comme,  Nelson Mandela, le Dalaï Lama, Elie Wiesel, Amnesty International ou Médecins sans frontières devraient rendre leur Prix Nobel de la Paix, en désolidarisation de ce prix, qui vient de perdre tout son prestige, toute sa dignité, en cette année 2009.

Avec son Prix Nobel de la Paix, Barak Obama aurait du, aussitôt, :
- donner ordre de la destruction unilatérale de tout l'arsenal nucléaire des U.S.A.
- donner ordre du retrait planifié de tous les militaires U.S. des conflits en cours, jusqu'au dernier
- donner ordre de l'interdiction de toute fabrication d'armes, de tout commerce d'armes, par des ressortissants américains
- donner ordre de la mise à disposition planétaire des armées des Etats-Unis, comme gardiens de la Paix, équipées uniquement d'armes d'immobilisation, ni meurtrières, ni blessantes.

Alors là, Oui, son Prix Nobel de la Paix aurait été bien attribué, aurait gardé sa justification et toute sa dignité !

Roses6

Posté par Jdra à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


25 septembre 2009

Bonheur National Brut au lieu de P.I.B. ?

A l'occasion de la réception du rapport de la commission (STIGLITZ) de mesure de la performance économique et du progrès social et au vu de la crise économique, financière, sociale et écologique que traverse la planète capitaliste, Nicolas SARKOSY a plaidé, lundi 14 septembre 2009 à la Sorbonne, pour un changement de la mesure du progrès économique et social, incluant des données relatives au bien-être des personnes.

La croissance économique forte, des années passées, a mis en péril l'avenir de la planète, détruisant plus qu'elle n'a créé, a dit le Président.

"Le problème vient de ce que le monde, la société, l'économie ont changé" a dit le Président de la République française, "et que la mesure n'a pas assez changé". "C'est un fossé très dangereux parce que le citoyen finit par penser qu'on le trompe". "Dans le monde entier, les citoyens pensent qu'on leur ment, que les chiffres sont faux et pire, qu'ils sont manipulés".

Nous devrions peut-être nous inspirer un tant soit peu du royaume du Bhoutan, qui a instauré en 1972, le Bonheur National Brut, comme indice de mesure du niveau de vie des Bhoutannais.
Le but était de bâtir une économie servant la culture du Bhoutan, basée sur des valeurs spirituelles bouddhistes. Il sert également à guider l'établissement de plans économiques et de développement du pays, prenant en compte :
  - la croissance et le développement de l'économie,
  - la conservation et la promotion de la culture,
  - la sauvegarde de l'environnement et la promotion du développement durable,
  - la bonne gouvernance responsable.

"Dans ce monde qui change si vite, si nous n'avons ni paix, ni sécurité, ni bonheur, nous n'avons rien" a déclaré le souverain du Bhoutan, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, âgé de 28 ans, le plus jeune souverain de la planète.

Nous avons sans aucun doute de la sagesse à puiser dans cette culture bouddhiste, pour notre propre bonheur et développement, en respect et responsabilité, vis à vis de la planète et de ses habitants présents et à venir...

Nice_campagne

14 septembre 2009

Paradisme au lieu de Capitalisme ?

La profonde crise financière, puis économique et maintenant sociale, que nous vivons actuellement, montre que la Capitalisme et ses règles d'économie libérale, sont arrivés au terme d'une gestion devenue de moins en moins humaine, de notre société planétaire.

Il est temps de changer les règles de gestion de notre humanité, qui n'a plus besoin du travail humain pour produire, du fait de l'informatique, de l'automatisation, de la robotique, de l'arrivée très prochaine des nano-technologies, qui permettront de fabriquer tous les produits et services utiles à l'homme pour vivre correctement, sur l'ensemble de la planète, sans contraindre les humains à travailler (trépalium).

Déjà, à l'occasion de la grande crise économique de 1929, Jacques Duboin, fondateur du Mouvement français pour l'abondance, ex-député et sous-secrétaire d'état au trésor, indiquait que la crise économique mondiale n'était pas conjoncturelle mais structurelle, et invitait à passer rapidement d'une économie de l'échange à une économie de répartition.

Aujourd'hui, nous en sommes dans la quasi même situation, avec le besoin impérieux de changer de mode de gestion de notre humanité pour remplacer le Capitalisme par... le Paradisme, propose le Maitaya, Raël, dans une communication du 30 août 2009.

Si rien n'est fait pour changer radicalement le système capitaliste, nous allons vivre assez rapidement, des crises économiques de plus en plus fréquentes et de plus en plus dévastatrices, générant beaucoup de souffrances, pour la majorité des humains et risquant de nous mener à notre propre anéantissement.

En modifiant radicalement les bases de gestion de notre humanité, en mettant l'être humain et son bien-être, au centre de toutes nos préoccupations, nous pouvons mettre en oeuvre une vraie société respectueuse de tous les humains, basée sur le partage et la répartition équitable de ses ressources, car nous avons toutes les connaissances, toutes maîtrises et toutes les ressources, pour créer un début de Paradis sur Terre.

Roses11

07 septembre 2009

La France, éternelle vendeuse d'armes...

Actuellement, la violence est de plus en plus présente dans la vie des habitants de notre planète, par les nombreux conflits qui perdurent un peu partout sur Terre, par la médiatisation à outrance des actualités négatives (pratiquement les seules), par la diffusion massive de films et séries télévisées véhiculant de la violence, par la répression majoritairement mise en oeuvre en France, quant il y aurait tant besoin de plus d'éducation, de conscientisation, de développement de la citoyenneté, du respect et des valeurs humaines sous tendues par la Déclaration des Droits de l'Homme.

Alors que l'arrêt de toute production d'armement, l'interdiction de toute vente ou fourniture d'armement, sur l'ensemble de notre planète, semble la seule solution efficace pour éradiquer les conflits meurtriers, les grands producteurs d'armement comme La France, continue à développer, fabriquer, vendre, fournir des armements meurtriers, pour alimenter tous les foyers de violence de la planète, en faisant croire que notre armée, équipée d'armements meurtriers, se déploient sur le terrain pour amener la Paix !!!

La violence et la contrainte, n'ont jamais amené la Paix, sauf à massacrer et détruire tous les adversaires, ou un très grand nombre d'humains, pour faire peur, par terrorisme...
Elles ne font qu'aviver la violence, les ressentis, l'incompréhension, toute notre civilisation passée en est le témoin !

Arrêtons de dépenser nos moyens humains, financiers, notre intelligence, pour entretenir la violence sur la planète et consacrons tous ces moyens énormes, pour le bien-être des humains là où ils vivent, en :
  - creusant des puits pour donner accès à l'eau douce,
  - installant des stations de désalinisation de l'eau de mer,
  - installant des usines de traitement des eaux usées,
  - développant des O.G.M. permettant de transformer les zones arides, en jardins luxuriants,
  - donnant accès à l'éducation pour tous, partout,
  - ...
pour la Vie et le Respect, au lieu de la mort et de l'humiliation...

Cactus

17 août 2009

Accompagner au lieu de réprimer !

Les passionnés de motos, souhaitant s'affronter à leurs montures et d'autres motards, participent régulièrement à des Runs illégaux, qui leur permettent d'évacuer leur agressivité, leur orgueil, en se donnant en spectacle, dans des zones non sécurisées.

C'est ainsi que samedi 15 août 2009 vers 0h45, un accident mortel entre deux motos puissantes, est survenu lors d'un Run illégal, dans la Z.I. du Vert Galand de St Ouest l'Aumône (Val d'Oise).

La réponse essentielle apportée à ce type d'événements très fréquents, est une réponse policière et judiciaire, une répression, à l'encontre de ceux qui participent à ce type de manifestation.
Mais ceci n'est jamais une réponse adaptée et globale, au désir des jeunes motards concernés.
Les Runs existent depuis de très nombreuses années (voire depuis l'origine de la moto) et ne font que se déporter, tenter de se cacher, pour continuer à exister.

La seule réponse paraissant intelligente à cette volonté persistante de vouloir s'affronter avec son bolide, pour faire des démonstrations exceptionnelles et évacuer son trop plein d'orgueil et d'agressivité, serait de créer les structures sécurisées nécessaires, d'accès à moindre coût, pour que ces Runs puissent se dérouler en parfaite sécurité, permettant à un large public protégé, d'assister à ces exhibitions, devenus alors des spectacles légaux.

Il faut organiser ce qui devient une mode, pour la sécuriser et l'ouvrir à un plus large public, avec un accès facile.

Tout comme pendant des années, seule la répression était la réponse aux Raves-parties illégales, il a bien fallut, un moment donné, mettre en place une organisation, pour que ces événements qui continuaient à se créer spontanément, existent de façon légale et sécurisée.
C'est la même chose pour les Runs et exhibitions de motos et voitures puissantes, à l'heure où les limitations de vitesse sont partout.

Dans une société de plus en plus répressive, bardée d'Interdits en tous sens, où il n'y a plus possibilité de prendre de risque légalement (sauf à avoir de gros moyens financiers), il faut créer la possibilité d'affrontements violents, de prise de risque, dans un cadre sécurisé, pour permettre d'exister à cette nécessité pour certains de s'affronter, comme lors des jeux du Cirque, à l'époque romaine.

D'ailleurs, nous sommes actuellement dans une période de décadence de notre modèle de société capitaliste mondiale, qui pourrait se comparer à l'époque romaine, nécessitant l'apparition de telles confrontations, pour évacuer les frustrations, les agressivités, l'orgueil... ailleurs que dans le cadre social ou professionnel, qui pourraient être parfaitement rentable, pour la quiétude sociale.

Plutôt que de ne faire que Réprimer, je pense qu'il est plus important d'accompagner et d'organiser, en comprenant les motivations originelles qui perdurent, pour créer les cadres permettant de répondre justement aux événements qui sont une mode.

bouton_de_rose

02 août 2009

Une époque formidable : la fin du capitalisme !

Nous vivons une époque formidable, préparée avec soin par les politiques depuis des décennies, qui n'offre aucune perspective d'avenir à la jeunesse, alors qu'il y a tant d'espoir (la science et la médecine au service de l'homme) et de domaines à prospecter et découvrir (retour sur la Lune, exploration de Mars, exploration des fonds abyssaux, compréhension du fonctionnement du cerveau...). Une société qui se focalise sur la répression (interdiction de la prostitution active, reconduite des étrangers non en règle, chasse à la jeunesse désoeuvrée qui fait violence, contrôle d'identité au faciès...) pour faire du chiffre.

La société capitaliste sombre dans son impasse à terme, de l'exploitation de l'homme par l'homme, au bénéfice de quelques uns qui s'enrichissent énormément, pendant que la majorité voire les 2/3 de la planète, vit difficilement, chichement, voire pour certains meurent de faim, de froid, à l'heure où nous détruisons une partie de nos récoltes pour surproduction, où une partie de nos bâtiments sont vides et non occupés, où nous avons une station spatiale en orbite autour de notre planète, où nous avons envoyés, par delà les limites de notre système solaire, des sondes automatiques intelligentes...

Quel scandale, que ce modèle de société et les politiques qui la gèrent au plus mal depuis si longtemps !!!

Je rêve, moi, d'une société où l'argent (qui maintenant créé la misère et la dépendance) n'existe plus, pour que les actes et les créations des humains soient estimés directement par ceux-là même, à, leur juste valeur, qu'ils soient offerts ou échangés, pour le plaisir.

Une société où personne n'aura à se prostituer pour pouvoir gagner l'argent indispensable pour vivre dignement, que ce soit en vendant son cerveau, ses mains, ses pieds ou son sexe, mais où chacun pourra exprimer sa créativité et vivre dignement sans obligation de travailler (trepalium, prostitution).

Une société où la jeunesse sera valorisée pour apporter ses idées nouvelles, s'intègrera automatiquement dans la vie active, pour prospecter vers un avenir toujours plus étonnant.

Une société où l'éducation, la transmission des valeurs humaines fondamentales (respect, responsabilité, partage, discipline, compassion...) , l'enseignement des qualités humaines (confiance, humilité, sérénité, créativité, délicatesse, simplicité, discernement, cohérence, honnêteté, patience, détachement...) soient la priorité des priorité à enseigner.

Une société où les policiers et les gendarmes seront tous des Gardiens de la Paix, non possesseur d'armes meurtrières ou blessantes, chargés d'accompagner et d'aider la population, au lieu de la pourchasser, de la traquer... chargés de renseigner les personnes qui sont dans l'illégalité pour les faire adopter les lois et règles de la collectivité, dans la douceur, dans le respect, avec beaucoup d'amour... et pas pour faire du chiffre, comme actuellement.

Une société où il sera possible à toute personne souhaitant faire l'amour, de trouver des professionnel(le)s ayant choisi librement et consciemment leur activité, pour donner du plaisir à leurs semblables, avec l'assurance d'être correctement protégé du SIDA et des MST, alors qu'actuellement, la police pourchasse la prostitution active, au lieu de s'occuper exclusivement du proxénétisme.

Bref, une société apaisée, beaucoupo plus humaine, ayant définitivement tournée le dos à ses conditionnements violents et primitifs judéo-chrétiens, une société axée sur le bonheur de sa population, sur l'entraide, sur l'écoute, le regard totalement tournée vers l'avenir et définitivement détournée du passé de violence, d'obscurantisme et de privitivisme, que nous connaissons encore, malheureusement.

Voilà, une bonne partie du programme que la jeunesse doit pouvoir mettre en place pour changer cette humanité, pour la transformer en une humanité respectant tous les êtres humains, ayant éradiqué à tout jamais la violence et la misère, la souffrance et l'humiliation...
Bonne humanité à tous et à venir, en cette 64 ème année après Hiroshima, qui s'annonce !

R0010748