10 septembre 2008

Lettre ouverte à Jean Marie BIGARD

Bon jour Jean Marie,

Je ne savais pas que tu étais capable de te défroquer aussi vite, pour te faire enculer à sec !
(excuse, j'adopte ton langage)

J'ai bien entendu ton intervention radio, sur l'affabulation officielle concernant les événements du 11 septembre, rendue publique avec force et conviction (position largement répandue sur la planète).

Mais alors, qu'elle bosse de rire je me suis pris, quand j'ai entendu au Grand Journal de Canal+, l'annonce faite le lendemain par laquelle tu avais envoyé un communiqué de presse à l'AFP t'excusant pour tes propos inconsidérés que tu retirais, parce que certains t'accusaient de révisionnisme !!!

Je te croyais plus couillus que ça, Jean Marie, toi qui en parle sans soucis sur scène et ailleurs !

Ce n'est pas du regretté Coluche qu'on aurait vu un tel retournement de veste. Lui, il avait vraiment des couilles !

Cantonnes-toi donc à l'avenir, au pipi-caca, en évitant de parler de couilles, puisque tu nous a démontré ne pas en avoir...

Un amoureux du respect, de l'intégrité et de la vérité.

Escargot

Posté par Jdra à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Lettre ouverte à Jean Marie BIGARD

Nouveau commentaire