10 février 2009

L'argent responsable de la misère et de la violence ? - 3ème volet

L'argent, initialement moyen de développement du commerce et de développement de la société, est devenu de nos jours, le seul objectif de vie pour des milliards d'individus, sans aucun respect des lois fondamentales : les Droits de l'Homme.

Les volets 1 et 2 ont développé les incidences négatives de cet objectif de vie qu'est l'argent, pour mener notre société à la crise sans précédent que nous connaissons actuellement, pour avoir rompu le lien social indispensable à toute société responsable, en distandant l'échelle des rémunérations (rendant les plus faibles, esclaves et exclus), pour avoir incité les simples citoyens à suivre le mauvais exemple des "nantis", s'octroyant la richesse sans respect des lois fondamentales.

Une seule solution s'impose :
Une seule solution me parait possible pour enrayer ce cataclysme :
1) la pure et simple suppression de l'argent, pour revenir à l'échange de biens et services fournis par les individus eux-mêmes, sachant que tous les biens de base au confort de la vie, peuvent de nos jours être produit par des robots automatisés grâce à l'informatique et à la robotique (donc produit sans besoin d'être vendu, mais accessible à tous).
l'enseignement des Droits de l'Homme, avec la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, dans toutes les classes d'enseignement de nos enfants, pour changer radicalement la valeur suprème à respecter pour l'avenir et à préserver : l'être humain.

Cette suppression de l'argent aura pour conséquence :
- la disparition du papier monnaie (le $ étant encore la référence), imprimé en grande quantité depuis des années, sans aucun rapport avec des richesses tangibles sonnantes et trébuchantes (argent virtuel en fait).
- la disparition des dettes faramineuses des pays sous développés, incapables de les rembourser, qui se sont fait piller leurs richesses originelles : minières, forestières, archéologiques, humaines (traites des noirs)... par les pays dits développés, qui le sont devenus grâce à cette exploitation des plus pauvres de la planète, en fait des pays les moins violents, les plus respectueux de la nature et de l'être humain, exploités par les pays les plus barbares, les plus violents, les plus irrespectueux de la nature humaine !

Les pays dits développés ont en fait des dettes faramineuses d'exploitation irrespectueuses de toutes sortes, envers les pays les plus pauvres, des dettes monstrueusement plus importantes que les dettes que les pays dits développés ont organisés à l'encontre des pays les pauvres, grâce à leurs instances internationales : FMI, Banque mondiale...

Le retour drastique aux seules valeurs humaines, comme base du développement de notre humanité me semble la seule condition pour pouvoir la sauver, l'amour me paraissant comme le seul remède efficace à remettre au goût du jour, en éradiquant l'argent, devenu son pire ennemi.

Le choix entre l'humain et la richesse a été posé dès nos origines, dans la Bible, comme alternative exclusive à un développement harmonieux de notre humanité, en respectant les commandements humains : les Droits et Devoirs de l'Homme.

Nous sommes sans doute aujourd'hui, arrivé à un stade où il est essentiel de refaire ce choix, pour nous sauver et sauver notre humanité !

Que la sagesse, la conscience et l'amour guide notre humanité, pour un avenir meilleur pour tous !

Parc2


Commentaires sur L'argent responsable de la misère et de la violence ? - 3ème volet

Nouveau commentaire