17 août 2009

Accompagner au lieu de réprimer !

Les passionnés de motos, souhaitant s'affronter à leurs montures et d'autres motards, participent régulièrement à des Runs illégaux, qui leur permettent d'évacuer leur agressivité, leur orgueil, en se donnant en spectacle, dans des zones non sécurisées.

C'est ainsi que samedi 15 août 2009 vers 0h45, un accident mortel entre deux motos puissantes, est survenu lors d'un Run illégal, dans la Z.I. du Vert Galand de St Ouest l'Aumône (Val d'Oise).

La réponse essentielle apportée à ce type d'événements très fréquents, est une réponse policière et judiciaire, une répression, à l'encontre de ceux qui participent à ce type de manifestation.
Mais ceci n'est jamais une réponse adaptée et globale, au désir des jeunes motards concernés.
Les Runs existent depuis de très nombreuses années (voire depuis l'origine de la moto) et ne font que se déporter, tenter de se cacher, pour continuer à exister.

La seule réponse paraissant intelligente à cette volonté persistante de vouloir s'affronter avec son bolide, pour faire des démonstrations exceptionnelles et évacuer son trop plein d'orgueil et d'agressivité, serait de créer les structures sécurisées nécessaires, d'accès à moindre coût, pour que ces Runs puissent se dérouler en parfaite sécurité, permettant à un large public protégé, d'assister à ces exhibitions, devenus alors des spectacles légaux.

Il faut organiser ce qui devient une mode, pour la sécuriser et l'ouvrir à un plus large public, avec un accès facile.

Tout comme pendant des années, seule la répression était la réponse aux Raves-parties illégales, il a bien fallut, un moment donné, mettre en place une organisation, pour que ces événements qui continuaient à se créer spontanément, existent de façon légale et sécurisée.
C'est la même chose pour les Runs et exhibitions de motos et voitures puissantes, à l'heure où les limitations de vitesse sont partout.

Dans une société de plus en plus répressive, bardée d'Interdits en tous sens, où il n'y a plus possibilité de prendre de risque légalement (sauf à avoir de gros moyens financiers), il faut créer la possibilité d'affrontements violents, de prise de risque, dans un cadre sécurisé, pour permettre d'exister à cette nécessité pour certains de s'affronter, comme lors des jeux du Cirque, à l'époque romaine.

D'ailleurs, nous sommes actuellement dans une période de décadence de notre modèle de société capitaliste mondiale, qui pourrait se comparer à l'époque romaine, nécessitant l'apparition de telles confrontations, pour évacuer les frustrations, les agressivités, l'orgueil... ailleurs que dans le cadre social ou professionnel, qui pourraient être parfaitement rentable, pour la quiétude sociale.

Plutôt que de ne faire que Réprimer, je pense qu'il est plus important d'accompagner et d'organiser, en comprenant les motivations originelles qui perdurent, pour créer les cadres permettant de répondre justement aux événements qui sont une mode.

bouton_de_rose


Commentaires sur Accompagner au lieu de réprimer !

    Le besoin de jouer, de se dépenser physiquement, de risquer.

    Remarque pertinente et originale, actuellement seuls les match de foot permettent de canaliser les ondes d'agressivité mais tout le monde ne vibre pas pour ce sport. Et même s'il y a parfois des débordements je suis sur au final que ces manifestations diminuent le nombre des agressions. Il faut aussi parralèllement inciter chacun à pratiquer une activité physique.

    Posté par Jean Pierre 35, 27 août 2009 à 08:22 | | Répondre
Nouveau commentaire